monstres et histoires à dormir debout
__________________________ Le site de l'étrange, du paranormal et de la parapsychologie : des récits et témoignages inédits avec preuves à l'appui.
 

Quoi de neuf sur Train Fantôme, le site qui vous parle de l'étrange :

 

-Juin 2015 : Un entrepreneur de Wambrechies creuse et découvre un revenant
>"La chose était vivante et tournoyait de manière affreuse dans un vacarme de tous les diables, je n'ai jamais vu une chose pareille...

-Septembre 2014 : Gilles et Jean-Hughes font une étrange rencontre sur la route de Villemaréchal,
>Ils ne faisaient aucun bruit et ils avaient l’air de ne pas toucher le sol quand ils se déplaçaient...

-Novembre 2013 : Lylie nous raconte son expérience avec une soucoup volante, photos à l'appuis (en août 2012), >je ramenais ma cousine à son domicile...

 

train fantôme : l'histoire

Qui sommes-nous : Nous sommes 4 amis d'ages différents (de 30 à 60ans) : Paul , Danielle , Yves et Stéphane passionnés de phénomènes étranges et inexpliqués depuis très longtemps. Nous aimons le paranormal et tout ce qui s'y rapporte de prêt comme de loin. Nous pratiquons régulièrement le spiritisme, et toutes les sciences connexes. Bien entendu nous avons en commun tous les 4 d'avoir vécu certaines épreuves douloureuses liées à des phénomènes surnaturels. C'est fort de notre savoir et de nos contacts que nous décidons de partager notre passion sur le net en créant cet espace web. Malsain ? Oui nous le revendiquons et en subissons les conséquences. On ne visite pas TRAIN FANTOME pour faire de beaux rêves ni pour trouver l'âme soeur. Notre objectif est d'attirer l'attention sur le monde invisible qui nous entoure. Les internautes qui nous connaissent depuis 2003 prétendent que ce site est hanté, nous en sommes persuadés.

Train-Fantome : le site le plus maudit du net...
"Dans cette société livide nous pensons être seuls, bien idiots que nous sommes... Il suffit pourtant d'ouvrir nos ames pour s'apercevoir que tout autour de nous ils sont là à se nourrir de nos peurs et de nos certitudes." - Pierre stramper